Elitisme : Deux poids deux mesures !!!

Les effets de tribune, les doubles discours, les promesses non tenues, les contradictions sont la spécialité de M. le Maire. Depuis deux ans nous l’apprenons à nos dépens, et malheureusement l’histoire continue.

 

Ces dernières semaines, M. le Maire et son équipe de «sachants tout défaire» ont tiré une nouvelle salve.

La première gerbe de pétards a été allumée quand à la mi juin, avant même tout débat en commission ou en conseil municipal, M. le Maire a décidé le retrait de la ville de Saint-Sever du conservatoire départemental (école de musique). Et pourtant un an plus tôt, devant le conseil municipal, il affirmait le contraire!

Devant les parents, M. le Maire justifiait cette décision par sa volonté de favoriser un enseignement musical moins élitiste que celui du conservatoire départemental; jugé trop cher et donc surtout accessible aux seules familles disposant de revenus supérieurs à la moyenne. M. le Maire affirmait vouloir ouvrir l’apprentissage musical à plus de monde!

 

M. le Maire qui s’attaque à l’élitisme, on croit rêver, mais après tout….

 

Hélas le rêve, comme toujours, a été de courte durée. Il n’a fallu que quelques jours à M. le Maire pour s’enfoncer dans sa contradiction.

En même temps qu’il claironnait pour la musique ne pas vouloir cautionner l’élitisme, il présidait altièrement une corrida à l’occasion des fêtes de la Saint-Jean. Au cartel, l’un des tous meilleurs toreros à l’escalafon, opposé aux toros d’une des meilleures ganaderias espagnoles.

Vous l’avez compris une corrida d’élite!

Pour preuve des billets au prix de 35 € à 95 €, des tables partenaires au prix de 180 à 220 € le couvert. Cela c’est le «concept économique novateur» de M.le Maire annoncé dans le journal Sud Ouest du 6 juin 2016!

De qui se moque t-il? Ce spectacle est-il populaire? Ces tarifs sont-ils accessibles aux ménages de Saint-Sever autres que ceux qui ont un revenu supérieur à la moyenne? Et pourtant la commune a versé une subvention de 14 000 € et apporté quelques menus services logistiques.

 Nous n’avons rien contre la corrida ou les organisateurs passionnés qui obéissent à la volonté de M.le Maire de proposer ce spectacle à Saint-Sever, rien contre les associations qui organisent ce genre de spectacle à leurs risques.

 

C’est l’incohérence et le double discours de M.le Maire que nous condamnons.

 

Comment peut il dans le même temps dénoncer l’élitisme de l’enseignement musical et promouvoir cet élitisme dans l’arène pour les fêtes de la Saint-Jean qui se veulent populaires par nature.

Promouvoir la culture taurine pour le plus grand nombre, favoriser l’éclosion de jeunes talents de la tauromachie, comme il prétend vouloir le faire pour la musique, serait un vœu noble; mais M.le Maire devrait alors faire d’autres choix.

 

Pour cela il faut une vraie volonté politique. M. le Maire ne l’a pas.

 

Un jour on écarte Basket Landes et l’enseignement musical de haut niveau, c’est l’élitisme que l’on condamne, on nivelle par le bas. L’autre jour on parraine et finance le retour de la corrida; c’est l’élitisme qu’on réhabilite. Y aurait-il comme pour le cholestérol un bon et un mauvais élitisme?

Deux poids, deux mesures, les choix de M.le Maire sont dictés par son opportunisme politicien. Un point c’est tout!!

Saint Sever Cap à Cap

 

Un site d'expression citoyen pour les territoires de Saint Sever et du Cap de Gascogne.

 

 

JE SIGNE

Une page de soutien à la construction d'une salle polyvalente à dominante sportive sur le territoire du Cap de Gascogne

Média 40500

Un blog où l'actualité Saint Séverine est la plus proche de la réalité

Saint Sever Second Regard

Un blog qui relaie le

FaceBook

Saint Sever un autre Regard

Facebook d'opinion qui porte un regard

différent sur l'actualité municipale

de la ville de Saint Sever