La rentrée: Couac et division !!!

La canicule estivale n’en finit pas de durer, mais la rentrée a bien eu lieu. Plutôt bien ou presque …sauf à Saint Sever où la municipalité a semblé surprise que nos jeunes têtes blondes regagnent les bancs de l’école le 1er septembre.

  Nos édiles municipaux nous ont ainsi gratifié d’un COUAC magistral et regrettable.

Le 31 août à 18 heures était bien programmée une réunion d’information sur l’organisation des T.A.P. (temps d’activités périscolaires); sauf que les parents n’étaient pas convoqués.

 

A la hâte, à 16 heures 11, pour une réunion à 18 heures, une information a été publiée sur la page facebook de la ville, en relais d’une discrète inscription en haut à gauche de l’agenda sur le site saint-sever.fr.

Résultat, seulement une vingtaine de parents présents à la réunion; parmi eux la plupart a la chance d’être dans les «petits papiers» du staff municipal dont on peut imaginer qu’il a dû «chasser» en dernière minute auprès des «amis» pour sauver la face. Pour prés de trois cent élèves concernés, c’est ridicule!

 

Comme nous, vous devez vous demander à quoi pouvait donc penser M.le Maire et ses adjoints en cette saison.

 

Peut être n’ont ils pas résisté au plaisir du farniente à peaufiner leur bronzage sur le sable fin des plages de l’Atlantique ou au bord de leur piscine? Étaient ils trop occupés à la récolte des mirabelles dont croulent nos vergers, au Cap de Gascogne cette année? A moins qu’ils ne soient trop occupés à rechercher qui a bien pu payer les dépenses de la corrida organisée par une association locale au mois de septembre 2015?

Naïve cette dernière interrogation ? Pas tant que çà ! Car en ce temps de rentrée, M.le Maire et ses affidés ont toujours le même maître mot inscrit à leur programme: LA DIVISION!

Aujourd’hui, toute la ville de Saint Sever, sous le choc, en parle sous le manteau. Nos voisins montois, s’esclaffent, incrédules. M.le Maire de Saint-Sever vient de refuser la mise à disposition de la Pena St Jean des arènes Henri Capdeville à Morlanne.

 

La pena, association saint severine ne percevant aucune subvention municipale, est à son tour condamnée à prendre la route à quatre voies pour organiser sa corrida du 1er octobre dans les arènes du Plumaçon à Mont de Marsan!Le massacre continue. Après Basket Landes dégagé en 2015, les jeunes musiciens privés de la compétence de leurs enseignants du Conservatoire des Landes au mois de juin 2016, voilà le monde de la fête et de la culture taurine qui est attaqué.

A qui le tour ? On peut craindre le pire quand on sait que du coté de l’occupation de la salle Laloubère çà se bouscule au portillon entre basket, volley, hand, badminton et autres prétendants.

Le monde associatif est en émoi, il y a de quoi.

 

Derrière les discours enjôleurs de M.le Maire, la triste réalité des décisions de la municipalité a cassé la belle dynamique et l’enthousiasme qui animaient le tissu associatif.

 

Le dogmatisme et le clanisme sont au pouvoir. Ils ne sont hélas pas les meilleurs préceptes pour créer du lien social.

Saint Sever Cap à Cap

 

Un site d'expression citoyen pour les territoires de Saint Sever et du Cap de Gascogne.

 

 

JE SIGNE

Une page de soutien à la construction d'une salle polyvalente à dominante sportive sur le territoire du Cap de Gascogne

Média 40500

Un blog où l'actualité Saint Séverine est la plus proche de la réalité

Saint Sever Second Regard

Un blog qui relaie le

FaceBook

Saint Sever un autre Regard

Facebook d'opinion qui porte un regard

différent sur l'actualité municipale

de la ville de Saint Sever